• Icône Facebook noire
  • Icône Twitter noire
  • Icône Instagram noire
  • Noir LinkedIn Icône

Règlement du site

#1

Aucun contenu

offensif ne sera toléré

#2

Merci de ne pas diffuser du matériel protégé par le droit d'auteur

#3

Aucun spamming ou publicité

#4

Les décisions du modérateur sont irrévocables

#5

Soyez polis et courtois

Foire aux questions

Qui peut être labellisé Divertissement Durable ?


Le label s’adresse à tous les sites de loisirs et culturels français, quelque soit la nature du site (parc d’attractions, animalier, aquatique, site culturel, naturel etc.), sa taille et son niveau d’engagement de départ. L’objectif ? Impliquer tous les acteurs dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises.




Sur quels critères se base le label Divertissement Durable ?


Le label est établit d'après une grille d'audit comprenant 16 indicateurs et 97 critères autour de trois piliers afin de répondre aux enjeux du XXIème siècle.

Environnement : gestion des déchets, éco-conception, protection de la biodiversité, optimisation des ressources en énergie et en eau…

Social : accessibilité, ressources humaines, formation, prévention des risques, satisfaction des visiteurs…

Economique : approvisionnement durable et achats responsables, optimisation des ressources, circuits courts…




Le label Divertissement Durable c'est quoi ?


Initié par le Syndicat National des Espaces de Loisirs et Culturels et dix sites de loisirs et culturels pilotes, le label « Divertissement Durable : l’émotion responsable », le label invite et accompagne les espaces de loisirs et culturels à engager une démarche d’amélioration continue en matière de responsabilité sociétale des entreprises.

Il vise à initier une prise de conscience dans le secteur des loisirs et de la culture des problématiques environnementales et sociales, et engager un mouvement des professionnels de divertissement pour répondre à ces enjeux : défis énergétiques ; appauvrissement et épuisement à venir des ressources ; gestion efficace de l’eau ; émissions de GES ; réchauffement climatique ; pollutions plastiques ; fracture sociale ; biodiversité etc.




Quelles sont les différentes étapes de labellisation ?


Etape 1 : L’engagement

Adhésion au label à travers la signature d’une convention de labellisation et de la charte d’engagement

Accès à l’espace membre et mise à disposition des outils de labellisation

Etape 2 : La démarche

Le label invite et accompagne les espaces de loisirs et culturels à engager une démarche d’amélioration continue en matière de responsabilité sociétale des entreprises. Il reprend les trois piliers du développement durable (environnement, social, économie) dans un référentiel d’évaluation comprenant 16 indicateurs et 97 critères.

Le label repose sur une certification évolutive en trois niveaux dont l’accent est porté sur l’amélioration continue :

  • Site sensibilisé (N3) : le site est sensibilisé aux enjeux et entame sa démarche RSE
  • Site engagé (N2) : le site a engagé une démarche RSE active et structurée
  • Site expérimenté (N1) : le site a une grande connaissance et maîtrise de la démarche RSE

Etape 3 : L’accompagnement

Le SNELAC vous accompagne tout au long de la mise en place de votre démarche !

  • Présentation du label
  • Etat des lieux du site
  • Lecture approfondie du référentiel
  • Définition de la stratégie RSE
  • Suivi de la démarche
  • Mise à disposition d’un kit de certification

Etape 4 : L’évaluation

Afin de garantir un niveau d’exigence et d’indépendance, l’audit de labellisation est réalisé par un auditeur indépendant accrédité « Divertissement Durable ».

Lors de l’audit, l’auditeur étudie la démarche entreprise par le site conformément au référentiel d’évaluation et comptabilise des points (2 points si le critère est réalisé, 1 point s’il est en cours de réalisation, 0 point s’il n’est pas réalisé). A l’issue de l’audit, il remet à la commission de labellisation son rapport d’audit, qui l’examine et prononce, en cas d’évaluation positive, l’octroi du label et le niveau obtenu (sensibilisé, engagé, expérimenté).

Ou sous forme de schéma :

Bulle 1 : Audit (Lors de l’audit, l’auditeur étudie la démarche entreprise par le site conformément au référentiel d’évaluation et comptabilise des points (2 points si le critère est réalisé, 1 point s’il est en cours de réalisation, 0 point s’il n’est pas réalisé)) / Bulle 2 : Commission de labellisation (A l’issue de l’audit, il remet à la commission de labellisation son rapport d’audit, qui l’examine et prononce, en cas d’évaluation positive, l’octroi du label et le niveau obtenu (sensibilisé, engagé, expérimenté).)

Etape 5 : Le renouvellement

Le label Divertissement Durable invite et accompagne les espaces de loisirs et culturels français à mettre en place une démarche d’amélioration continue en matière de responsabilité sociétale des entreprises.

Sites sensibilisés = renouvellement tous les 2 ans

Sites engagés = renouvellement tous les 2 ans

Sites expérimentés = renouvellement tous les 3 ans

En s’engageant dans une démarche de développement durable, les sites de loisirs et culturels se positionnent comme des acteurs incontournables des transitions écologiques et sociales.

Répondre aux enjeux du XXIème siècle, c’est transmettre un monde viable aux générations futures.